Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2008

Naufrage de l'Artémis

1065858037.jpgLundi 10 mars 7h45, la tempête échoue l'Artémis, un cargo néerlandais de 88 mètres, sur la plage des Sables d'Olonne en Vendée. Un évènement spectaculaire diffusé par les télévisions du monde entier.

Venu aux Sables charger une cargaison de blé à destination de Rouen, le cargo, trop léger, n'a pu négocier son entrée au port. Déposé d'abord sur la plage à 500 mètres de la jetée par une première vague, c'est "en surf" qu'une seconde l'a déposé à une vingtaine de mètres seulement du remblai !

t

Chéri, je crois qu'on a frappé ?

Belle frayeur des riverains, peu habitués à voir un cargo sur la plus belle plage d'europe.

995207138.jpg

à marée basse le spectacle est dantesque !

1459363811.jpg

aussitôt une foule immense envahit le remblai

556543732.jpg

1428376367.jpg

803412047.jpg1479747934.jpgVers 18 heures, une cellule de crise devait dépêcher un hélicoptère de la Marine Nationale pour déposer à bord un câble de remorquage, convoyé ensuite par le canot de sauvetage des Sables (Patron Jack Morisseau) jusqu'au remorqueur Abeille Languedoc, chargé de tirer le géant jusqu'à la pleine mer. Une opération à risque malheureusement annulée à cause d'une météo exécrable.

170676010.jpg

le lendemain, une souille profonde sera creusée pour permettre le dégagement du bateau lors d'une seconde tentative profitant d'un nouveau fort coefficient de marée.

287895503.jpg

Peine perdue, le câble d'amarrage cassera rapidement. L'opération permis néanmoins de placer l'Artémis dans une position plus adaptée : la poupe côté mer :

1647032644.jpg

On comptait alors sur la dernière forte marée du mercredi pour une ultime tentative, hélas elle-même infructueuse à cause d'une nouvelle rupture du câble d'amarrage.

2089113550.jpg

949580233.jpg1210481559.2.jpgLa foule de plus en plus nombreuse au fil des jours, rappelant celle des arrivées de Vendée Globe, se montre pourtant peu déçue : "on reviendra le voir dimanche avec papa". Ainsi, l'Artémis, hôte peu probable, commence à prendre une place quotidienne dans le coeur des Sablais. Tous espèrent qu'une dernière tentative programmée le 7 avril prochain lors d'un nouveau fort coefficient de marée (109) permettra de rendre sa liberté au géant. Faute de quoi, l'Artémis, construit en 2004, sera livré aux chalumeaux pour être désossé sur place. Une extrémité que tous les amoureux de la mer voudraient bien éviter !

629916564.jpg

à suivre sur lessablesrivegauche.fr
http://www.lessablesrivegauche.fr/album/naufrage-de-l-artemis/

photos monsieur Yves 06 12 59

Les commentaires sont fermés.